Archives par mot-clé : kioko

Curry de poulet : un plat familial japonais

Le curry de poulet peut vous faire plutôt penser à la cuisine indienne mais c’est également un grand classique de la cuisine familiale japonaise. C’est en effet une recette simple à réaliser grâce, notamment, aux cubes de curry tout prêt. Je vous propose ici une version aux courgettes et patate douce.

curry de poulet japonais
Curry de poulet / © Laure Kié

Recette du curry de poulet

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 2 cuisses de poulet désossées
  • 1 patate douce
  • 1 courgette
  • 4 oignons nouveaux
  • 80 g de curry japonais
  • Riz cuit (pour accompagner)

Retirez la peau des cuisses de poulet et coupez la chair en dés.

Pelez la patate douce et coupez-la en cubes. Coupez la courgette en cubes.

Émincez les oignons nouveaux.

Faites chauffer un peu d’huile de tournesol dans une casserole puis faites-y revenir les cubes de patate douce pendant 3 à 4 minutes à feu vif.

Déposez les dés de poulet, les cubes de courgette ainsi que le blanc des oignons (réservez le vert pour la décoration).

Faites revenir le tout pendant 2 à 3 minutes en remuant. Versez 60 cl d’eau, portez à  ébullition puis laissez cuire 15 minutes à feu doux.

Incorporez les cubes de curry. Laissez mijoter pendant 5 minutes à feu doux sans cesser de remuer afin de dissoudre les cubes de curry et de faire épaissir la sauce.

Décorez avec le vert des oignons nouveaux. Servez accompagné d’un bol de riz.

Astuce : vous pouvez évidemment varier la garniture. Par exemple, vous pouvez remplacer la patate douce par des carottes ou des pommes de terre et les courgettes par des champignons. 

En savoir plus sur le curry japonais.

Découvrez une autre recette au curry japonais : les croquettes karé korokke.

Acheter du curry japonais.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Algue wakamé : recette de salade japonaise

L’ algue wakamé, avec le nori est une des algues les plus répandues dans la cuisine japonaise. Sa saveur iodée, sa consistance croquante et son utilisation ultra-facile la rendent particulièrement attrayante pour une cuisine rapide et savoureuse.

Algue wakamé en salade
Salade japonaise à l’ ague wakamé / © Laure Kié

Recette de la salade japonaise à l’ algue wakamé et au radis

Ingrédients pour 4 personnes 

Réhydratez les algues dans un saladier d’eau froide pendant 10 minutes. Égouttez-les en les pressant avec vos mains.

Pelez le radis, coupez-le en deux dans la longueur. Émincez-le et faites-le dégorger dans une passoire avec une pincée de sel pendant 10 minutes.

Déposez les lamelles de radis dans un saladier avec les algues.

Dans un bol, émulsionnez  la sauce soja, le vinaigre de riz et l’huile de sésame toasté. Versez dans le saladier. Saupoudrez de graines de sésame. Mélangez avant de servir.

Astuce : En saison, vous pouvez remplacer le radis par du concombre.

En savoir plus sur le wakamé.

Découvrir une autre recette utilisant le wakamé : le taboulé japonais.

Où acheter le wakamé séché?

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

 

Tempura soba : nouilles de sarrasin, beignet de crevette

La tempura soba associe deux plats typiques de la cuisine japonaise : les beignets tempura et les nouilles soba au sarrasin. Les nouilles froides et les beignets sont trempés dans la sauce tsuyu faite à base de soja et de mirin. Un vrai festin à déguster avec le daïkon réputé comme un « brûle-graisse »!

nouilles soba au tempura de crevettes
Tempura soba / © Laure Kié

Recette de la tempura soba

Ingrédients pour 4 personnes

– 350 g de nouilles soba séchées
– 12 gambas
– ½ tête de brocoli
– ¼ de daïkon
– 100 g de farine à tempura
– 20 cl d’eau glacée
– 30 cl de sauce tsuyu
– Huile de friture

Décortiquez les gambas en laissant la nageoire caudale (l’extrémité de la queue) puis retirez le boyau noir avec la pointe d’un couteau en incisant le long du dos.
Détachez les bouquets de brocoli. Pelez et râpez le daïkon.
Faites cuire les nouilles dans une casserole d’eau bouillante selon les indications du paquet (4 à 5 minutes). Passez-les sous l’eau froide
et égouttez-les.
Préparez la pâte à beignet : dans un saladier, mélangez la farine de tempura avec l’eau glacée.
Faites chauffer l’huile de friture à 170 °C (trempez l’extrémité des baguettes dans l’huile : elle est à bonne température si des bulles apparaissent autour des baguettes). Trempez les gambas et les bouquets de brocoli au fur et à mesure dans la pâte à beignet puis plongez-les aussitôt dans le bain de friture (procédez en plusieurs fois). Faites frire 5 à 6 minutes jusqu’à légère coloration. Égouttez-les sur du papier absorbant.
Disposez les beignets sur un plat  avec le daïkon râpé.
Versez la sauce tsuyu dans un bol. Dégustez les nouilles
et les beignets en les trempant dans la sauce avec le daïkon râpé.

Astuce : n’hésitez pas à varier les légumes : carotte, courgette, poivron, aubergine…

En savoir plus sur les nouilles soba.

Découvrir d’autres recettes à base de soba : nouilles soba en salade.

Mes recommandations pour acheter : des nouilles soba, de la farine de tempura, et de la sauce tsuyu (vous pouvez légèrement diluer votre sauce dans de l’eau froide).

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Nouilles soba en salade, assaisonnement au sésame

Les nouilles soba se dégustent chaudes, dans un bouillon, ou froides accompagnées d’une sauce ou en salade. Cette recette de salade de soba se réalise très facilement et peut constituer, aux beaux jours, un repas complet plein de fraîcheur!

nouilles japonaises soba en salade
Salade de nouilles soba au sésame / © Laure Kié

Recette de la salade de nouilles soba au sésame

Ingrédients pour 4 personnes

– 350 g de soba séchées
– 200 g de tomates cerise
– 1 poignée de roquette
– 1 cuillerée à soupe de graines de sésame (noir et blond)
Pour l’assaisonnement
– 5 cuillerées à soupe de sauce soja
– 4 cuillerées à soupe de vinaigre de riz
– 5 cuillerées à soupe d’huile de sésame grillé
– 1/2 cuillerée à soupe de pâte de uméboshi (prune saumurée, ou 1 cuillerée à soupe de vinaigre de riz supplémentaire)

Procédez à la cuisson des nouilles

Faites cuire les soba dans une casserole d’eau bouillante selon les indications du paquet (habituellement 4 à 5 minutes). Passez-les sous l’eau froide et égouttez-les.

Finalisez le plat

Coupez les tomates cerise en 4.
Dans un bol, mélangez tous les ingrédients de l’assaisonnement.
Dans un grand saladier, mélangez les nouilles soba avec les tomates cerise, la roquette. Assaisonnez de sauce et parsemez de graines de sésame.

Astuce : vous pouvez remplacer la purée de uméboshi par des prunes uméboshi dont vous enlevez le noyaux pour écraser sa chair. Cette prune saumurée, salée et acide sert de condiments pour accompagner le riz blanc mais est délicieuse dans des sauces.

En savoir plus sur les nouilles soba : consulter la fiche produit.

Découvrir une autre recette utilisant les soba : tempura soba

Mes recommandations pour acheter : des nouilles soba, des graines de sésame, de la sauce soja, du vinaigre de riz, de l’huile de sésame grillé et de pâte de uméboshi.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Katsuobushi : galette de pomme de terre et fruits de mer

Le katsuobushi est souvent utilisé au Japon pour garnir les okonomiyaki, ces fameuses galettes à base de chou. Cette recette est une version à base de pomme de terre.

galette katsuobushi
Galette de pomme de terre au katsuobushi / © Laure Kié

Recette des galettes de pomme de terre au katsuobushi

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 450 g de pomme de terre
  • 2 cuillerées à soupe de maïzena
  • 1 œuf
  • 8 brins de coriandre
  • 80 g de crevettes cuites décortiquées
  • 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • poivre du moulin
  • 1 filet d’huile de tournesol pour la cuisson

Pour servir

Préparez les ingrédients

Pelez et râpez les pommes de terre. Battez l’œuf dans un bol. Emincez les crevettes, ciselez la coriandre.

Dans un saladier, mélangez les pommes de terre râpées, la maïzena, l’œuf battu, la coriandre ciselée, les crevettes, l’huile d’olive et le sel. Poivrez. Mélangez.

Faites cuire les galettes

Chauffez un filet d’huile de tournesol dans une poêle antiadhésive. Versez le quart du mélange de pomme de terre dans la poêle en l’étalant comme une crêpe à l’aide d’une spatule. Faites cuire 3 minutes à feu vif, puis retournez la galette et faites cuire 5 minutes à feu moyen. Retournez à nouveau la galette et laissez cuire encore 5 minutes. Retournez la crêpe une dernière fois et poursuivez la cuisson 3 minutes.

Servez la galette avec le katsuobushi et la sauce okonomiyaki.

Astuce : vous pouvez ajouter quelques crevettes au mélange pour compléter cette galette.

En savoir plus sur le katsuobushi : consulter la fiche produit.

Découvrir une autre recette utilisant le katsuobushi : soupe japonaise.

Mes recommandations pour acheter : de la bonite séchée et de la sauce okonomiyaki.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Gyoza : les fameux raviolis japonais

Les gyoza séduisent de plus en plus de gourmands. Ce sont de délicieux raviolis japonais croustillants à souhait et c’est surtout leur méthode de cuisson qui les caractérise : grillé d’un côté et cuit à la vapeur de l’autre. Dans cette recette, nous vous les proposons assaisonnés à la sauce ponzu.

Raviolis grillés gyoza, sauce ponzu
© Laure Kié / Ravioli japonais gyoza

Recette des gyoza à la sauce ponzu

Ingrédients pour 20 raviolis  

– 20 feuilles pour gyoza (rayon surgelé)

sauce ponzu

Pour la farce

– 120 g de porc haché

– 120 g de chou vert

– 1 oignon nouveau émincé

– 1 gousse d’ail hachée

– 1 cuillerée à café de gingembre frais râpé

– 3 cuillerées à soupe de sauce soja

– 3 cuillerées à café d’huile de sésame + un filet pour la cuisson

– Sel, poivre du moulin

Préparez la farce

Blanchissez les feuilles de chou 1 minute dans une casserole d’eau bouillante.

Égouttez-les et émincez-les finement. Dans un bol, mélangez l’ensemble des ingrédients de la farce.

Réalisez les raviolis

Déposez 1 bonne cuillerée à café de farce au milieu de chaque rond de pâte à gyoza. Humidifiez le bord de la moitié haute de la pâte et repliez celle-ci en deux en veillant à enfermer le minimum d’air dans le chausson. Collez le pourtour puis plissez-le pour bien fermer le gyoza.

Cuisson des raviolis

Faites chauffer un filet d’huile dans une poêle, puis faites dorer les gyoza 5 minutes d’un côté.

Versez de l’eau à mi-hauteur, couvrez et laissez cuire à feu vif jusqu’à évaporation totale de l’eau. Retirez le couvercle et continuez la cuisson 1 minute. Déposez les gyoza sur un plat en les retournant de façon à voir le côté doré. Dégustez avec la sauce ponzu.

 Astuce : préparez-en en grande quantité, vous pouvez facilement les congeler avant cuisson.

En savoir plus sur la sauce ponzu.

Découvrir une autre recette à base de sauce ponzu : sashimi de daurade, pesto et ponzu.

Mes recommandations pour acheter : de la sauce ponzu, de la sauce soja, de l’huile de sésame grillé.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Sauce ponzu : sashimi de daurade, pesto et ponzu

La sauce ponzu, réalisée à base de sauce soja et d’agrumes, se marie particulièrement bien avec les poissons. Dans cette recette de sashimi (poisson cru), la sauce ponzu vient assaisonner, avec un pesto à la japonaise, les filets crus de daurade. Vous obtiendrez ainsi des bouchées très originales à servir à vos invités !

Radis et daurade à la sauce ponzu
© Laure Kié / Daurade, pesto et ponzu

Recette de sashimi de daurade au pesto et ponzu

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 1 gros filet de daurade très frais
  • 1 navet violet
  • 4 cuillerées à soupe de sauce ponzu

Pour le pesto

  • 1 poignée d’herbes (shiso ou coriandre, persil, roquette)
  • 1 cuillerée à soupe de vinaigre de riz
  • 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillerée à soupe de sauce soja

Pour la décoration (facultatif)

  • 4 brins de ciboulette

Réalisez le pesto

Mixez l’ensemble des ingrédients du pesto au robot mixeur jusqu’à obtenir un mélange homogène. Réservez.

Préparez les bouchées

Pelez et coupez le navet en très fines rondelles (idéalement à l’aide d’une mandoline). Coupez les 4 dernières lamelles en julienne (fins bâtonnets). Retirez la peau et les arêtes du filet de daurade. Coupez-le en lamelle. Ciselez la ciboulette.

Finalisez le plat

Dans un plat de service, déposez les rondelles de navets. Recouvrez-les de lamelles de poisson. Sur chaque bouchée, déposez une petite cuillérée à café de pesto, quelques juliennes de navet, un peu de ciboulette et un filet de sauce ponzu. Servez frais.

 Astuce : vous pouvez remplacer la daurade par d’autres variétés de poissons : saumon, maquereau, bar… Pensez à prendre du poisson très frais !

En savoir plus sur la sauce soja-agrume ponzu

Découvrir une autre recette à base de sauce ponzu : les gyoza.

Mes recommandations pour acheter : de la sauce ponzu, du vinaigre de riz, de la sauce soja.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Soupe miso : un classique de la cuisine japonaise

La soupe miso accompagne quasiment tous les repas au Japon. C’est donc un grand classique de la cuisine japonaise dont vous allez découvrir une des nombreuses recettes. Car il y a autant de recettes de soupe miso que de familles au Japon !

recette de la soupe miso shiru japonaise
Soupe miso classique / © Laure Kié

Recette de la fameuse soupe miso

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 cuillerées à soupe rases de miso

Pour le bouillon dashi

Pour la garniture

Préparez le bouillon dashi

Dans une casserole, déposez le kombu, couvrez de 1.2 litre d’eau et laissez reposer pendant 20 minutes.  Portez l’eau à ébullition. Retirez du feu et retirez l’algue de la casserole. Déposez le katsuobushi dans la casserole. Laissez reposer quelques minutes puis filtrer le bouillon dashi.

Préparez la soupe miso

Emincez le poireau. Pelez et coupez la carotte en lamelles.

Versez le bouillon dashi dans une casserole, ajoutez le poireau et la carotte émincés. Laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce que les poireaux soient fondants. Hors du feu, ajoutez dans la casserole le miso dilué au préalable dans un peu de bouillon. Répartissez la soupe dans des bols, saupoudrez éventuellement de graines de sésame. Servez votre soupe miso bien chaude.

Vous pouvez varier la recette de la soupe avec du miso blanc N’hésitez pas également à changer la garniture : tofu soyeux, wakamé, champignons, …

Astuce : vous pouvez utiliser du bouillon dashi en poudre pour remplacer le kombu et le katsuobushi ou pour une version express de la soupe miso, utilisez un miso aromatisé au dashi. Dans ce cas-là, vous n’avez plus qu’à diluer votre pâte miso directement dans de l’eau chaude.

En savoir plus sur le miso.

Mes recommandations pour acheter : du miso, du kombu, du katsuobushi, des graines de sésame.

Découvrir une autre recette à base de miso.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Miso : Truite grillée, marinade au miso

Cette marinade au miso blanc apporte une saveur caractéristique au poisson et permet surtout de lui donner du fondant tout en faisant légèrement caraméliser l’extérieur de la chair. Une recette qui vous fera découvrir d’autres facettes de cette pâte de soja et qui permet de l’utiliser autrement qu’en soupe!

poisson mariné au miso
Truite grillée marinée au miso / © Laure Kié

Recette de la truite grillée, marinade au miso

Ingrédients pour 4 personnes

  • 2 filets de truite
  • 100 g de miso blanc
  • 4 cuillerées à soupe de mirin
  • 2 cuillerées à soupe de saké
  • 1 ½ cuillerée à soupe de sucre semoule
  • 1 filet d’huile d’olive

Pour servir

Retirez les arêtes du poisson. Coupez les filets de truite en 2 ou 3 selon leur grosseur. Essuyez les morceaux de poisson avec un papier absorbant.  Dans un bol, mélangez le miso, le mirin, le saké  et le sucre. Dans un récipient hermétique, badigeonnez les morceaux de poisson de la sauce préparée. Laissez mariner pendant 1 jour au réfrigérateur.

Retirez grossièrement la sauce des morceaux de poisson. Faites-les saisir côté peau dans une poêle huilée pendant 3 minutes. Retournez-les et faites-les cuire de l’autre côté pendant 1 minute environ (selon l’épaisseur du poisson). Servez avec du gingembre gari et de la ciboulette ciselée.

En savoir plus sur la pâte de soja .

Découvrir une autre recette à base de de cet ingrédient.

Mes recommandations pour acheter : du miso blanc, du saké, du mirin, du gingembre vinaigré gari, des graines de sésame.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

 

Tataki de bonite, sauce soja et sésame

Le Tataki est une technique japonaise de préparation d’un poisson ou d’une viande. Dans la cuisine japonaise, nous connaissons le sashimi qui est du poisson cru dégusté avec de la sauce soja. Mais dans cette méthode de cuisson, le poisson est juste saisi quelques secondes afin de mieux exprimer son goût. Assaisonnée d’une sauce à base de sauce soja, de vinaigre de riz et de sésame, la bonite est d’une saveur incomparable !

sashimi de bonite en tataki
Tataki de bonite / © Laure Kié

Recette du tataki de bonite, sauce soja et sésame

Ingrédients pour 4 personnes 

– 500 g de filet de bonite (à commander chez votre poissonnier, peut être remplacé par du thon albacore)

– quelques brins de coriandre

– ¼ de daïkon (navet long blanc)

– 1 cuillerée à soupe de gingembre frais râpé

– Huile de tournesol

Pour l’assaisonnement

– 2 cuillerées à soupe de sauce soja

– 1 cuillerée à soupe de vinaigre de riz

– 1 cuillerée à café de graines de sésame

– 2 cuillerées à soupe d’huile de sésame grillé

Préparez le tataki

Dans une poêle antiadhésive bien chaude versez un filet d’huile de tournesol et colorez le filet de bonite pendant 10 secondes de chaque côté (le cœur du poisson doit rester cru). Plongez le poisson dans un saladier d’eau glacée pour arrêter la cuisson. Égouttez le poisson et essuyez-le avec du papier absorbant.

Préparez l’assaisonnement

Pelez le daïkon et coupez-le en fine julienne. Émincez finement la coriandre. Coupez la bonite en tranches de 1 cm d’épaisseur.

Disposez les lamelles de poisson sur un plat de service. Disposez la julienne de daïkon, le gingembre râpé et la coriandre émincée sur le poisson.

Dans un bol, mélangez la sauce soja, le vinaigre de riz et les graines de sésame. Versez-le sur la bonite. Faites chauffer l’huile de sésame dans une petite casserole et dès qu’elle commence à fumer, versez-la également sur la bonite. Ca doit crépiter un peu !

Astuce : si vous ne trouvez pas de bonite, n’hésitez pas à réaliser la recette avec un pavé de saumon ou un filet de bœuf !

En savoir plus sur la sauce soja

Mes recommandations pour acheter : de la sauce soja, du vinaigre de riz, de l’huile de sésame grillé, des graines de sésame.

Découvrir d’autres recettes à base de sauce soja.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD