L’inspiration

Je vous confie mon secret,  ma source d’inspiration… Elle vient d’un livre que j’avais découvert lorsque je vivais au Japon : The Breakaway Japanese Kitchen d’Eric Gower (livre non traduit en français).

Il arrive qu’un livre soit comme une rencontre, qu’il vous ouvre un nouvel horizon. Et c’est ce qui s’est passé en découvrant la cuisine d’Eric Gower qui introduit de façon nouvelle les ingrédients japonais dans des plats savoureux. Il ose beaucoup de mélanges qui font vraiment découvrir de nouveaux goûts.

Pour ceux qui veulent s’exercer en anglais, je vous invite à visiter son site où il met quelques recettes, pour les autres, vous pouvez vous consoler en essayant sa recette de Coquille Saint Jacques au miso, gingembre et pamplemousse que je vous traduis ici:

Ingrédients pour 2 /3 pers.

  • 1 c. à s. de beurre
  • 2 c. à s. d’ échalote émincée
  • 2 c. à s. de gingembre frais émincé
  • sel / poivre
  • Le jus d’1/2 pamplemousse + 1/2 pamplemousse dont on enlève la peau de chaque quartier
  • 1 c. à s. de miso (blanc de préférence)
  • 1 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 c. à s. de saké
  • 1 c. à s. de farine
  • 1 c. à s. de thym frais ciselé
  • 2 c. à s. d’origan frais ciselé
  • 225g de noix de saint jacques
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 poignée de chicorée émincée
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée

Chauffer le beurre dans une poêle, rajouter l’échalote, le gingembre, un peu de sel et de poivre; faire revenir sur feu doux pendant 5 min. Passer au mixeur le jus de pamplemousse, le miso, le vinaigre et le saké; rajouter dans la poêle et laisser réduire le jus de 3/4. Pendant ce temps, mélanger dans un bol la farine, le thym, l’origan, du sel et du poivre. Enrober les noix de saint Jacques de ce mélange avant de les faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées. Dans un plat, mettre les noix de saint Jacques  sur la chicorée, garnir de pamplemousse. Déglacer la poêle avec la sauce, répartir sur le plat de service. Garnir de ciboulette.

Cours de cuisine franco japonaise




Bonjour à tous,

Cela fait maintenant quelques années que je suis installée dans un petit coin de la Drôme, au pieds du Vercors.
L’environnement y est magnifique et m’a inspiré pour créer Shi-Zen 自然 (qui signifie « nature », en japonais).

A travers cette association, je propose des ateliers de cuisine franco-japonaise, une cuisine très personnelle, faite de mélanges de saveurs japonaises et méditerranéennes, à l’image du livre « Ma petite cuisine japonaise« .

Je vous invite à découvrir les différentes activités de l’association sur le site internet: www.shi-zen.fr.

Pour connaître le programme des cours de cuisine, c’est ici.


Pour les logements, vous trouverez ici une liste de gîtes ou de chambres d’hôtes dans les environs.

Alors si vous êtes intéressés par la découverte des saveurs japonaises, du shiatsu ou tout simplement de la belle nature qu’offre la forêt de Saoû, n’hésitez pas à vous inscrire…

A bientôt.

Vaisselle japonaise

Vous êtes nombreux à me demander d’où vient la vaisselle que j’ai utilisé dans « Ma petite cuisine japonaise ». Comme elle vient, pour la plupart, directement du Japon, ça ne vous aide pas vraiment…

C’est pour cette raison que je voulais vous faire découvrir Sucre Glace, un site de vente de vaisselle japonaise créé par Florence, qui a passé quelques années au Japon et qui est tombée sous le charme de la céramique japonaise. Sa sélection de vaisselle m’a tout de suite plu : simple, aux lignes sobres et épurées, parfaite aussi bien pour un usage quotidien que pour recevoir.




J’ai un faible pour ce mug aux couleurs sobres et à l’aspect brute. Il a une forme que j’aime beaucoup et qui peut aussi bien s’utiliser pour le thé, le café, l’eau ou même une petite bière en apéro.





Ce bol m’a aussi beaucoup plu pour sa forme originale. Ce blanc brute magnifie les ingrédients : que ce soit une salade de concombre ou tout simplement quelques fraises en dessert.

Wasabi – わさび

Le wasabi, inséparable du sushi, est un condiment au goût très piquant, obtenu à partir d’une sorte de raifort japonais. Là, je ne vous apprends sans doute pas grand chose…

Mais Wasabi est aussi un magazine dédié uniquement à la cuisine japonaise. Alors si vous ne le connaissiez pas encore, je vous invite à le découvrir sans tarder! Cerise sur le gâteau, il est gratuit (il est distribué dans certains restaurants japonais) ou consultable en ligne (on retrouve également les anciens numéros). De quoi devenir incollable sur la cuisine japonaise!

Et en plus, dans le dernier numéro, un petit article sur ce blog!

Omelette en coeur pour vos amours de bento

Pour le mois de février, je vous propose une petite astuce pour garnir avec amour vos bento!

Vous connaissez peut être déjà l’omelette japonaise qu’on retrouve très fréquemment dans la cuisine japonaise et dont j’avais posté la recette, en décrivant en images les différentes étapes, sur le site femme2deco (cliquez ici si vous souhaitez voir la recette).

Une fois que votre omelette est prête, rien de plus facile pour former les coeurs, il suffit de tailler l’omette en tranche puis de couper chaque tranche en deux, légèrement en diagonale, puis de retourner une des deux 1/2 tranches afin d’obtenir un beau coeur.

Voyage gastronomique

Très bonne année à tous!

Pour commencer l’année, je vous propose un petit voyage culinaire…au Japon, bien sûr!

Le dernier numéro d’Ulysse est consacré aux saveurs nippones. Vous partirez ainsi à la découverte des bento, du saké, des ryokan, du shojin ryori, des izakaya, de la cérémonie du thé, de l’umami et de bien d’autres choses encore qui font la richesse de la gastronomie japonaise.

Bonne dégustation!

Tapenade d’algues

Je voulais partager avec vous une recette que j’affectionne particulièrement : la tapenade d’algues.
Pour les fêtes, proposez-la sur des toasts à l’apéro, dans une verrine de saumon, en petites touches dans vos huîtres ou encore en accompagnement de vos poissons… vous allez étonner et régaler tout le monde!

Découvrez la recette de la tapenade d’algues. Bonne dégustation et joyeuses fêtes!

Ma petite cuisine japonaise s’internationalise!

Une nouvelle version de « Ma Petite Cuisine Japonaise ». Tout est à l’identique… sauf qu’on ne comprend pas le titre!
Vous avez trouvé? C’est du néerlandais! J’espère qu’il aura le même succès aux Pays-Bas qu’en France… Eh oui, vous êtes nombreux à l’avoir apprécié et j’en profite pour remercier toutes les personnes qui m’ont envoyé leurs encouragements, qui m’ont fait partager les recettes qu’ils avaient apprécié.

Le Japon illustré avec brio

Je voudrais aujourd’hui partager un vrai coup de coeur : les livres de Florent Chavouet. Ses dessins nous plongent dans le Japon quotidien, que ce soit à Tokyo (Tokyo Sanpo) ou dans une petite île (Manabé Shima), avec ses personnages, ses petits lieux, ses anecdotes insolites.  Son coup de crayon fait de ses livres un mélange inédit de carnet de voyage et de manga… un pur régal que je vous invite à vite découvrir!

Pour les chanceux qui habitent à Paris, Florent Chavouet sera en dédicace à Komikku, la petite librairie manga et le spécialiste des bento, ce samedi 30 octobre. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Et pour ceux qui n’ont pas de petite librairie à proximité, vous pouvez les acheter en cliquant sur les couvertures :

Cuisine franco-japonaise