Démonstration & dégustation à Lyon

Je serai en démonstration et dégustation à l’Association Lyon-Japon Nihonjinkai 

démonstration cuisine franco-japonaise

Le Jeudi 23 Novembre 2017 de 18h30 à 21h00

 Lieu : La Grande salle de l’association Lyon-Japon Nihonjinkai , 34 rue Victor Hugo, 3ème étage

Frais de participation/dégustation : 5 euros pour membre de l’association (8 pour non membre de l’association, à l’essai)

Nombre limité à 25 personnes.

Si vous souhaitez y participer, merci de vous inscrire avant le dimanche 19 /11/2017 sur le lien ci-dessous.

 

Rencontre organisée par かもめカフェ店主敬白 Café les Mouettes

 埋め込み画像 2                                                                 

Association Lyon-Japon Nihonjinkai 

34, Rue Victor Hugo 69002 Lyon

http://lyon-japon.net/

Edamame : des fèves de soja pour un apéro sain!

Le edamame (qui se prononce édamamé) est un soja encore jeune, donc immature, qui est largement consommé au Japon pour l’apéritif, en accompagnement d’une bière ou d’un saké. C’est un des plat phare des Izakaya, ces bars à tapas à la japonaise.

edamame cuit a l'eau
Edamame comme dans un Izakaya / © Patrice Hauser

Riche en protéines et en nutriments, cette légumineuse très présente au Japon à l’heure de l’apéro commence à arriver en France. Et c’est une bonne nouvelle!

Au Japon, on trouve ces fèves de soja le plus souvent bouillies et salées pour être servies à l’apéritif ou en amuse-bouche.  Je vous livre ici la recette issue de Izakaya : apéros japonais.

Ingrédients pour 4 personnes

– 300 g d’edamame (fèves de soja) avec leur cosse
– 2 cuillerées à café de fleur de selPlongez les fèves de soja avec leur cosse dans une casserole d’eau bouillante et faites-les cuire environ 8 minutes.
Égouttez les fèves de soja, ajoutez la fleur de sel et mélangez. Dégustez à température ambiante en pressant la cosse avec vos doigts pour faire sauter les graines directement dans la bouche (vous pouvez également croquer légèrement la cosse pour l’entrouvrir, ce qui permet d’avoir une saveur plus salée).

Vous trouverez les fèves de soja congelées dans les épiceries asiatiques ou déjà cuites chez Picard.

fèves de soja edamame grilles et salés
Edamame grillé Tanoshi / © Laure Kié

On trouve également ces délicieuses fèves grillées et salées, proposées par Tanoshi, prêtes à être servies pour l’apéritif!

Les edamame peuvent aussi être cuisinés. Dans ce cas là, ils remplacent tout simplement les petits pois ou les fèves. Au Japon, on les trouve dans la composition de salades mais on peut également les intégrer à des soupes, des spaghettis ou des sauces (mixés avec de l’huile d’olive, du citron et de la menthe, par exemple)…

Edamame : soja immature en branche
Edamame frais au marché de Kyoto / © Cyril Castaing

Vous souhaitez cultiver des edamame dans votre jardin? Les graines sont disponibles chez Kokopelli : par ici!

Veggie : tour du monde des meilleures recettes végétariennes

Veggie est un livre gourmand qui va vous faire voyager pour partir à la découverte des meilleures recettes végétarienne du monde. On ne pourra plus dire que manger végétarien est monotone!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Veggie: tour du monde des meilleures recettes végétariennes de Laure Kié, photographies de Patrice Hauser / Edition Mango 

Partez pour un tour du monde culinaire et végétal!

J’ai toujours eu à cœur de vous faire partager les saveurs que j’ai pu découvrir lors de mes nombreux séjours dans les 4 coins du monde. Soucieuse de réduire ma consommation de viande, je puise régulièrement dans les recettes végétariennes que j’ai pu glaner lors de mes voyages. Cela permet de titiller ses papilles tout en voyageant.  On peut donc se régaler en mangeant végétarien au quotidien : le lundi avec un curry thai, le mardi avec un burrito, le mercredi avec un feijao au manioc, le jeudi c’est ravioli chinois aux herbes, le vendredi on se régale d’un dahl indien, le samedi c’est tajine d’aubergine aux figues et le dimanche, pourquoi ne pas se lancer dans une injera éthiopienne?

De l’Asie à l’Amérique en passant par le moyen-orient, l’Afrique et bien sur l’Europe, vous allez être surpris par la richesse et la variété des plats végétariens que l’on peut déguster sur ces 4 continents.

Alors bon voyage!

Veggie : feuilletez le livre en vidéo!

A acheter de préférence chez son petit libraire pour le soutenir. Mais si vous n’avez pas de librairie à proximité, vous pouvez le trouver ici: Veggie : tour du monde des meilleures recettes végétariennes

Veggie : tour du monde des meilleures recettes végétariennes fait partie de la collection Easy des éditions Mango dans laquelle vous pouvez trouver de nombreux titres :

En cuisine japonaise :

Riz japonais
Nouilles japonaises
Cuisine japonaise : les bases
Izakaya : apéros japonais
Yakitori, teppanyaki

Et en cuisine du monde :

Inde
Chine
Vietnam
Liban
Maroc

 

Poke bowl : un bol de riz et de poisson venu d’Hawaii

Le poke bowl est en quelque sorte la version hawaïenne du chirashi sushi japonais! Le principe est simple : on dispose du riz dans un bol et on le recouvre de lamelles de poisson cru et de garniture de son choix, le tout arrosé d’une sauce citronnée.

poke bowl saumon, avocat et ananas
Poke bowl / Patrice Hauser

Recette du poke bowl saumon-avocat-ananas

Ingrédients pour 4 poke bowl
– 350 g (2 verres) de riz thaï semi-complet
– 320 g de filet de saumon extra frais
– 100 g de roquette (ou de cresson)
– 2 tranches d’ananas
– 1 avocat
– ½ grenade
– Quelques brins de ciboulette
– Graines de sésame
– 1 citron vert
– 1 cuillerée à café de sauce soja
– 60 cl (3 verres) d’eau

Pour la sauce au sésame-citron

– 4 cuillerées à soupe de purée de sésame noir (en magasin bio ou épicerie asiatique, peut être remplacée par du tahini ou purée de sésame blanc)
– Jus et zeste de 2 citrons verts
– 1 gousse d’ail râpée
– 1 pincée de piment en poudre (facultatif )
– 2 cuillerées à soupe de sauce soja
– 1 pincée de sel

Retirez la peau et les arêtes du saumon. Coupez-le en lamelles. Disposez-les dans un récipient creux. Arrosez du jus de citron et de  la sauce soja et laissez mariner au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Rincez le riz dans plusieurs eaux jusqu’à ce que l’eau soit limpide. Égouttez-le et déposez-le dans une casserole avec l’eau. Couvrez, portez à ébullition puis laissez cuire pendant 15 minutes à feu doux. Retirez la casserole du feu et laissez reposer pendant 10 minutes environ à couvert.

Préparez la sauce sésame-citron en mélangeant dans un bol la purée
de sésame avec la moitié du jus de citron. Ajoutez ensuite le reste de jus de citron ainsi que le zeste et l’ail râpé.
Mélangez pour obtenir une crème onctueuse. Assaisonnez de sauce soja, de sel et de piment. Mélangez.

Retirez la peau des tranches d’ananas et coupez-les en dés.
Pelez, dénoyautez et coupez en dés l’avocat. Prélevez les graines de la grenade. Ciselez la ciboulette.

Répartissez le riz dans des bols. Disposez sur le riz les lamelles de saumon égouttées, la roquette, les dés d’ananas et d’avocat, les graines de grenade et une cuillerée à soupe de sauce sésame noir au citron. Décorez de graines de sésame et de ciboulette. Servez avec le reste de sauce.

Le + nutrition : La graine de sésame est un aliment clé
dans la lutte contre le stress car elle aide au bon fonctionnement
du cerveau et du système nerveux grâce à sa richesse en lécithine,
et elle favorise la détente neuromusculaire. De plus, elle est riche
en tryptophane, en acides gras insaturés, en minéraux (calcium,
phosphore, cuivre, magnésium, fer, potassium), en vitamines du
groupe B, en protéines et en antioxydants. Enfin, elle contient
du sésamol, un antioxydant efficace contre les radicaux libres et
les pollutions alimentaires.

Cette recette est extraite de mon livre Zenfood aux éditions Mango,

Zenfood

En savoir plus sur le poke bowl dans cet article : Le poké bowl, vous n’y échapperez pas.

Les algues comestibles, où les trouver?

tapenade d'algues kombu royal
algues kombu royal /© Patrice Hauser

Les algues, c’est bon pour la santé. Bourrés de minéraux,  de vitamines et de protéines, vous avez envie de vous lancer en cuisine mais vous ne savez pas où les trouver?

Des algues fraîches, produites en Bretagne, sont vendues dans tous les magasins bio (Biocoop, La Vie Claire, Naturalia,…). Elles sont vendues en barquette, au rayon frais. Comme elles sont salées, vous pouvez les conserver près de 6 mois au frigo. Vous pouvez aussi  en trouver chez votre poissonnier.

Les algues sèches sont également vendues dans les magasins bio ou encore dans les épiceries asiatiques sous formes de paillettes, en feuilles (nori, pour faire les maki sushi), désydratées (wakamé, hijiki), ou en morceaux (kombu).

Pour vous lancer dans une recette à base de légumes de la mer, je vous conseille de débuter par un tartare d’algue, facile à réaliser et qui peut être servi en apéro.

Vous trouverez ici d’autres recettes utilisant ces légumes de la mer :

tapenade : recette en vidéo

maki sushi : recette en vidéo

Chirashi

Papillote de truite au kombu et sésame

Taboulé au wakamé

J’ai concocté un petit livre qui regroupe des recettes simples et savoureuses : mes petites recettes aux algues.

Pour en savoir plus sur les algues et découvrir les produits Bord à Bord, rendez-vous sur leur site.

Vous trouverez également des informations sur quelques variétés typiquement japonaises :

L’équipe de C’est au programme sur France 2 est venu filmer un cours sur les algues : à revoir ici.

C’est au programme – France 2

 

 

 

 

 

 

Salon Idées Japon les 16 et 17 juin à Paris : des découvertes culinaires au programme

Le Salon Idées Japon propose de la vente d’artisanat et des ateliers autour de la culture japonaise . Le prochain salon aura lieu ce vendredi 16 et samedi 17 juin. Au programme, des découvertes culinaires avec des ateliers de cuisine, des dégustations et la projection d’un film autour de la sauce soja : « Shoyu, le secret de la cuisine japonaise ».

decouverte culinaire 300 8photos

Comme chaque année au Salon Idées Japon, en plus de la découverte de l’artisanat japonais auprès des exposants, vous avez la possibilité d’assister à une démonstration de cuisine animée par Mari Fujii, ambassadrice de la cuisine végétarienne des temples, la Shojin Ryori.

La cuisine japonaise est mise en avant par son aspect santé avec la présentation de produits comme le konnyaku (ou racine de konjac) ou le miso.

Vous pourrez également approfondir vos connaissances sur un ingrédients phare de la cuisine japonaise : la sauce soja (shoyu en japonais), avec la projections du film « Shoyu, le secret de la cuisine japonaise »

Les invités que vous pourrez rencontrer au Salon idées Japon :

Mari Fujii, la spécialiste de la cuisine Shojin et auteur de The Enlightened Kitchen : Fresh Vegetable Dishes from the Temples of Japan, enseigne la cuisine végétalienne pratiquée dans les temples du bouddhisme zen en l’adaptant à la cuisine familiale.

Takayoshi Hirai, fabricant de miso bio à Tours (société Bio Sanga). Il répondra à vos questions sur le miso et le koji (ferment).  Pour en savoir plus sur le miso : miso, la pâte de soja fermenté.

Keiko Fujimoto, productrice de konjac à Okayama, présente ce tubercule riche en fibres et très faiblement calorique et une sélection de mets savoureux et faciles à préparer.

Félicie Toczé, auteur de 2 livres, Japonismes : Recettes végétales d’inspiration japonaise, et La cuisine santé des 5 saisons : Se nourrir selon le cycle des 5 éléments, relatera son expérience culinaire sur les aliments fermentés de style japonais.

Déroulement des ateliers de cuisine :

・Apprécier la variété des saveurs de plusieurs types de sauce de soja avec du tofu.
・Découverte et dégustation d’aliments et boisson fermentés : shio-koji (sel et koji), shoyu-koji (sauce de soja et koji), miso au pois chiches, amazake (boisson naturellement sucrée grâce à la fermentation du riz par le koji)…
・Démonstration par Mari Fujii de plus de 10 recettes préparées avec des légumes d’été avec du tofu et une variété d’assaisonnements fermentés (sauce de soja, miso, vinaigre, shio-koji…).
・Repas shojin accompagné de saké et de vin. Conversation et questions/réponses.
・Projection du film « Shoyu, le secret de la cuisine japonaise » (Shohei Shibata, 2014)
・Discussion, échanges

site activite marisan 3 livresite activite marisan2livresite activite marisan1

Dîner-rencontre et film : vendredi 16 et samedi 17 juin de 19h30 à 22h30.
Déjeuner-rencontre et film : dimanche 18 juin de 11h à 14h.
Sur le thème des « aliments fermentés » : comparaison des goûts variés et des différents types de sauce de soja, dégustations de mets à base du ferment koji, démonstrations de plats à base d’assaisonnements fermentés par Mari Fujii, spécialiste de la cuisine végétarienne de style shojin. Repas suivi de la projection du film et discussion avec des spécialistes culinaires.
*Mari Fujii proposera de nombreuses recettes, avec des légumes d’été accompagnés de variété de sauces, qui s’accordent parfaitement avec le pain et le vin. Ces idées sont facilement réalisables et idéales pour les repas des vacances d’été.

site activite film2site activite shoyu
Ce documentaire (50 mn), deuxième volet du film Dashi, le secret des saveurs du Japon de décembre dernier, réalisé par Shohei Shibata en 2014, se déroule dans un brasserie spécialisé dans la fabrication de sauce de soja (shoyu) au cœur de l’ancienne capitale impériale, Kyoto. Il met en avant le processus délicat et essentiel de la fermentation par la bactérie « Aspergillus oryzae » permettant la transformation des graines de soja en shoyu, du riz en saké et de l’orge en miso.
Participation : 45 € (incluant dégustations, démonstration, repas, boissons, projection du film…).
Inscription par mail : jipangoactivite@gmail.com

Pour avoir toutes les informations, vous pouvez aller sur le site Jipango.

 

Miso : la pâte de soja fermenté indispensable en cuisine japonaise !

Le miso est une pâte fermentée dont l’utilisation est quasi quotidienne au Japon, notamment avec la fameuse soupe miso. Cet ingrédient essentiel de la cuisine japonaise est également considéré comme un aliment santé de part ses nombreuses propriétés nutritives. Un produit à découvrir sans tarder !

Pâte miso / © Laure Kié

Une pâte de soja fermenté

Le miso se compose principalement de fèves de soja associées à une céréale (riz ou orge) et à un ferment appelé koji. Suivant son degré de fermentation (de quelques semaines à plusieurs années) et sa composition, sa couleur et son goût différeront. Plus il est foncé, plus il sera puissant en goût et salé. Plus il est clair, plus il sera doux et sucré.

En savoir plus sur sa fabrication : processus de fabrication de cette pâte fermentée.

En savoir plus sur le ferment : le koji.

Utilisation du miso en cuisine

Ingrédient incontournable de la soupe japonaise (voir recette soupe miso) qui complète toujours le bol de riz dans un repas japonais, il peut également être utilisé de multiples autres façons : en marinade (voir recette de la truite grillée et sa marinade ), en vinaigrette, en condiment… Son goût puissant et salé peut remplacer le sel dans de nombreuses préparations.

Un aliment santé par excellence

Cet aliment typiquement japonais est également intéressant pour sa richesse nutritionnelle car il est particulièrement riche en vitamines et nutriments protecteurs tout en étant pauvre en graisses et en calories.

Attention toutefois de ne pas le faire bouillir, car il perdrait une grande partie de ses nutriments !

Où acheter du miso?

Il est maintenant très facile de trouver cette pâte :

Mon bento, je l’emporte partout. Le nouveau livre pour réaliser des lunch-box japonaises esthétiques et équilibrées!

Les bento sont ces petites boites japonaises qui permettent d’emporter son déjeuner au bureau, en balade ou dans le train. Si ces lunch-box ont autant de succès au Japon, c’est qu’elles permettent de faire une pause déjeuner saine et économique tout en étant gourmande ! La présentation d’un repas complet dans une jolie boite le rend tout à la fois esthétique et pratique à transporter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon bento, je l’emporte partout! de Laure Kié, photographies de Patrice Hauser / Edition Mango 

Dans ce livre, je vous invite à vous initier à l’art du bento en vous démontrant que cela peut être facile et rapide.
Ainsi, si vous êtes pressé, vous pouvez réaliser un repas en 15 à 20 minutes. Si vous avez un peu plus de temps, optez pour un menu plus travaillé en 30 à 40 minutes. Dans tous les cas, mon premier conseil est de commencer par regarder ce qu’il vous reste dans le réfrigérateur, car le principal secret de ces petites gamelles japonaises est d’accommoder les restes !

Après, Mes petits bento (cliquez ici pour en savoir plus), voici donc un livre plus complet sur l’art de préparer ces boîtes-repas avec des recettes japonaises ou occidentales.

Si vous préférez des recettes plus kawaii, je vous conseille mon livre : Kawaii, recettes japonaises trop mignones!

Pour vous fournir en boîtes bento et en accessoires, je vous donne quelques adresses sur cette page : où se fournir.

A acheter de préférence chez son petit libraire pour le soutenir. Mais si vous n’avez pas de librairie à proximité, vous pouvez le trouver ici: Mon bento, je l’emporte partout !

 

Azuki : le haricot rouge japonais en 2 recettes

Le azuki est la légumineuse la plus consommée au Japon après le soja. Ce haricot rouge est à la base de nombreuses pâtisseries japonaises wagashi sous forme de purée appelée « anko ».

azuki haricot pour la patisserie japonaise
Azuki : haricot rouge japonais / © Laure Kié

Le haricot azuki est particulièrement digeste et a de nombreuses vertus pour la santé. Il est riche en protéines, en fibres et contient de nombreuses vitamines, notamment du groupe B.

S’il est surtout présente dans la cuisine japonaise en version sucrée avec la pâte « anko » intégrée dans de nombreux « wagashi » (pâtisserie japonaise), il se prépare également en version salée, notamment en association avec le riz. L’association du azuki et du riz permet de bénéficier de leurs apports respectifs en acides aminés qui sont complémentaires, ce qui en fait une source importante de protéines.

Le Sekihan, littéralement « riz rouge », associe le haricot rouge et le riz glutineux. Ce plat est très symbolique au Japon car il est servi lors de grands événements de la vie : naissance, mariage, nouvel an…

Riz au azuki Sekihan / Laure Kié
Riz au azuki Sekihan / © Laure Kié

Recette du riz au azuki « Sekihan »

Ingrédients pour 4 à 6 personnes 

  • 1/2 verre de haricots azuki
  • 1 1/2 verre de riz glutineux
  • 1 1/2 verre de riz rond
  • gomashio (en magasin bio)
  • graines de sésame noir (facultatif)

Trempez les haricots dans un bol d’eau pendant toute une nuit. Le lendemain, égouttez-les et placez-les dans une casserole, recouvrez d’eau et portez à ébullition. Laissez cuire 5 minutes et égouttez-les à nouveau. Placez-les dans la casserole et versez 6 fois son volume d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire à feu doux pendant 40 minutes. Égouttez en réservant l’eau de cuisson.

Rincez les 2 variétés de riz. Égouttez-les et placez-les dans une casserole avec les haricots cuits. Versez 3 verres d’eau de cuisson des azuki (complétez avec de l’eau froide si vous n’en avez pas assez). Couvrez et portez à ébullition. Faites cuire à feu doux pendant 12 minutes. Hors du feu, laissez reposer pendant 10 minutes à couvert. Saupoudrez de gomashio et de graines de sésame. A l’aide d’une spatule, mélangez délicatement et servez sans attendre.

Muffins au matcha et azuki/ Laure Kié
Muffins au matcha et azuki/ © Laure Kié

En version sucrée, ce haricot rouge est préparé en purée ou confiture appelé anko. Il existe 2 versions de anko : le tsubu-an avec des morceaux de haricots encore entiers et le koshi-an, une purée lisse, sans morceaux.

Recette des muffins matcha et azuki

Ingrédients pour 8 muffins 

Pour la purée tsubu-an

  • 60 g de haricots azuki
  • 60 g de sucre

Pour les muffins

  • 10 g (4 cuillerées à café) de thé vert matcha
  • 3 œufs
  • 90 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 60 g de farine
  • 60 g de fécule de maïs (Maïzena®)
  • 1 pincée de selCommencez à préparer le tsubu-an : Trempez les haricots dans un bol d’eau pendant toute une nuit. Le lendemain, égouttez-les et placez-les dans une casserole, recouvrez d’eau et portez à ébullition. Laissez cuire 5 minutes et égouttez-les à nouveau. Placez-les dans la casserole et versez 5 fois son volume d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire à feu doux pendant 1 heure. Égouttez et placez les haricots cuits dans la casserole avec le sucre. Faites cuire à feux doux pendant 10 minutes en remuant de temps en temps.Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux.Diluez le matcha dans 2 cuillerées à soupe d’eau chaude. Faites fondre le beurre. Ajoutez le matcha et le beurre fondu au saladier d’oeufs battus. Mélangez.Dans un autre saladier, mélangez la farine, la fécule de maïs et le sel . Combinez les ingrédients des 2 saladiers.

    Préchauffez le four à 180°C.

    Beurrez et farinez les moules (sauf s’ils sont en silicone). Versez le contenu du saladier dans les moules en les remplissant à moitié. Déposez 1/2 cuillerée à soupe de pâte tsubu-an au centre de chaque moule. Recouvrez du reste de mélange au matcha et enfournez pour 10 minutes de cuisson.

    Astuce : si vous souhaitez remplacer les haricots rouges par du chocolat, je vous suggère cette recette de matcha coeur coulant chocolat!

Où acheter les azukis?

Bonne nouvelle, on peut en trouver très facilement dans la plupart des magasins bio. La marque Celnat en vend en sachet.

Si vous voulez acheter directement la pâte anko déjà sucrée, vous pouvez le trouver ici : tsubu-an (avec des morceaux) et koshi-an (sans morceaux).

Et si vous avez envie de goûter à des wagashi, voici 3 adresses :

Concours : les nouveaux sushis à gagner!

Vous voulez vous lancer dans la réalisation de nouveaux sushis?

9782317015335_prov_120009Du 10 au 21 mars, jouez et tentez de gagner mon dernier livre chez Mango, Les nouveaux sushis pour libérer le maître sushi qui est en vous ! Pour cela, il vous suffit de répondre correctement aux 3 questions que vous trouverez en cliquant ici : concours Mango.

Pour en savoir plus sur le livre et découvrir quelques pages, c’est par ici : Les nouveaux sushis.

Bonne chance à tous !

Cuisine franco-japonaise