Salon du livre gourmand de Périgueux

perigueux

Le salon du livre gourmand de Périgueux, présidé cette année par Philippe Etchebest se déroule du vendredi  25 au dimanche 27 novembre. De nombreux chefs et auteurs seront présents pour des conférences, des démonstrations, des dédicaces…

Pour ma part, j’aurai le plaisir de vous y retrouver le vendredi 25 pour :

  • un débat à 16h45 : Métissage gourmand à travers le monde
  • une démonstration à 17h45 en duo/duel avec la spécialiste de la cuisine indienne, Sandra Salmandjee!

Le programme complet est disponible ici.

Onigirazu : onigiri en sandwich dans un bento!

Onigirazu, vous connaissez? C’est un onigiri qui n’est pas compressé en boulette mais qui est présenté sous forme de sandwich dans une feuille d’algue nori. Très pratique à déguster, ce sandwich japonais est idéal pour garnir les bento et faire palir de jalousie vos collègues de bureau!

bento onigiri sandwich onigirazu pour Joli bento
Bento onigirazu / © Laure Kié pour Joli Bento

Onigirazu au saumon fumé

Ingrédients pour 2 bento

  • 2 feuilles d’algue nori
  • 200 g de riz cuit
  • 2 tranches de saumon fumé
  • 2 grandes feuilles de salade
  • 2 œufs
  • 1 filet d’huile végétale
  • Sel, poivre du moulin
  • 1 cuillerée à soupe de mayonnaise

Cassez les œufs dans une grande poêle huilée afin de réaliser des œufs au plat. Lorsque le blanc est cuit, retournez les œufs et poursuivez la cuisson pendant 2 minutes à feu doux.

Déposez une feuille d’algue nori sur un film alimentaire. Disposez du riz cuit au centre de la feuille de nori en tassant légèrement. Disposez ensuite l’ensemble de la garniture en couches successives : saumon fumé, œuf au plat et salade. Assaisonnez d’un peu de mayonnaise. Recouvrez le tout d’un autre quart du riz.

Tassez légèrement puis refermez le sandwich en rabattant les 4 coins de la feuille d’algue (comme pour fermer une enveloppe). Retournez le paquet obtenu et enveloppez-le dans le film alimentaire en serrant bien. Laissez reposer 5 minutes afin d’humidifier légèrement le nori.

Procédez de même pour le deuxième sandwich.

Coupez les onigirazu en 2 pour garnir le bento.

 Patates douces au sésame

Ingrédients pour 2 bento

  • 1 petite patate douce violette (ou orange)
  • 1 filet d’huile de sésame toasté
  • Graines de sésame
  • Sel, poivre du moulin

Pelez la patate douce, coupez-la en bâtonnets. Faites-les cuire à la vapeur pendant 10 minutes.

Assaisonnez avec l’huile et les graines de sésame, le sel et le poivre.

Biscuits au matcha

Ingrédients pour 6 personnes

  • 5 g (2 cuillerées à café) de thé vert matcha
  • 1 œuf
  • 40 g de sucre
  • 30 g de noisettes
  • 50 g de beurre
  • 15 g de farine
  • 15 g de fécule de maïs (Maïzena®)
  • 1 pincée de sel

Dans une poêle, faites griller à sec (sans matière grasse) les noisettes pendant quelques minutes en remuant de temps en temps. Lorsqu’ils sont dorés, passez-les au robot mixeur pour les réduire en poudre.

Dans un saladier, battez l’œuf avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Diluez le matcha dans 1 cuillerée à soupe d’eau chaude. Faites fondre le beurre. Ajoutez le matcha et le beurre fondu au saladier d’oeuf battu. Mélangez.

Dans un autre saladier, mélangez la farine, la fécule de maïs, le sel et la poudre de noisette.

Combinez les ingrédients des 2 saladiers.

Préchauffez le four à 180°C.

Beurrez et farinez un moule rectangulaire (sauf s’il est en silicone). Versez le contenu du saladier dans le moule en les remplissant sur 2 cm de hauteur. Enfournez pour 10 minutes de cuisson.

Laissez refroidir, démoulez et coupez le biscuit en carrés.

 Garniture 

  • Salade
  • Tomates cerise

Ces recettes ont été réalisées pour Joli Bento et sont présentées dans la boite bento metaru.

Coffret cuisine japonaise : recettes et ustensiles

coffret cuisine japonaise recettes et ustensiles
Coffret cuisine japonaise Easy Japon – Mango

Le coffret de cuisine japonaise Easy Japon est réédité dans un nouveau et joli format!

Avec ce coffret, vous pourrez facilement rouler vos maki,  façonner les onigiri (boulettes de riz), croquer dans un gyoza (ravioli japonais) et cuisiner à la baguette comme tous les japonais!

Les recettes sont expliquées avec des pas à pas, propres à la collection Easy Japan.

Pour l’acheter, cliquez ici (mais préférez un achat chez votre libraire, il a besoin de soutient).

Croquettes japonaises au curry : kare korokke

Les croquettes japonaises, appelées « korokke » sont principalement réalisée à base de pomme de terre et de viande. Le tout, entouré de la fameuse chapelure panko, est frit pour donner un croustillant incomparable. Dans cette version végétarienne, je vous propose des kare korokke fourrés au curry japonais. Cela donne une saveur et une onctuosité à ces encas très populaires au Japon.

kare korroke croquettes au curry
© Laure Kié / croquettes japonaises au curry

Recette des croquettes japonaises au cury

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 4 grosses pommes de terre
  • 1 carotte
  • ½ oignon
  • 1 poireau
  • 40 g de cubes de curry japonais
  • Panko (chapelure japonaise)
  • 1 œuf
  • Fécule de maïs (ou farine de blé)
  • Huile de friture

Pour servir

Pelez et coupez la carotte en rondelle. Émincez le poireau.

Pelez et émincez l’oignon.

Faites chauffer un filet d’huile dans une casserole puis faites revenir les rondelles de carotte, l’oignon et le poireau émincés pendant 3 à 4 minutes à feu vif.

Versez 30 cl d’eau, portez à ébullition puis laissez cuire 15 minutes à feu doux.

Incorporez les cubes de curry. Laissez mijoter pendant 5 minutes à feu doux sans cesser de remuer afin de dissoudre les cubes de curry et de faire épaissir la sauce.

Laissez refroidir puis réservez au réfrigérateur afin que le curry durcisse légèrement.

Pendant ce temps, pelez les pommes de terre et coupez-les en cubes. Faites les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Ecrasez-les pour obtenir une purée.

Sur un film alimentaire, étalez une cuillerée à soupe de purée. Déposez dessus une grosse cuillerée à café de curry. Couvrez d’une fine couche de purée et formez une boule ovale en vous aidant du film. Le curry doit être entièrement recouvert de purée.

Battez l’oeuf dans un bol. Déposez la fécule de maïs dans un autre bol et le panko dans un dernier bol.
Passez chaque boulette dans la fécule puis dans le l’œuf battu et enfin dans la chapelure panko.
Faites chauffer un bain d’huile dans un wok puis faites cuire les croquettes 5 minutes environ jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Égouttez-les sur du papier absorbant. Disposez les boulettes sur un plat avec les feuilles de salade et les tomates cerise.

Servez avec la sauce tonkatsu.

En savoir plus sur le curry japonais.

Découvrez la recette du curry japonais au poulet.

Découvrez une autre recette de croquette : korokke au potimarron.

Acheter du curry japonais.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Curry de poulet : un plat familial japonais

Le curry de poulet peut vous faire plutôt penser à la cuisine indienne mais c’est également un grand classique de la cuisine familiale japonaise. C’est en effet une recette simple à réaliser grâce, notamment, aux cubes de curry tout prêt. Je vous propose ici une version aux courgettes et patate douce.

curry de poulet japonais
Curry de poulet / © Laure Kié

Recette du curry de poulet

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 2 cuisses de poulet désossées
  • 1 patate douce
  • 1 courgette
  • 4 oignons nouveaux
  • 80 g de curry japonais
  • Riz cuit (pour accompagner)

Retirez la peau des cuisses de poulet et coupez la chair en dés.

Pelez la patate douce et coupez-la en cubes. Coupez la courgette en cubes.

Émincez les oignons nouveaux.

Faites chauffer un peu d’huile de tournesol dans une casserole puis faites-y revenir les cubes de patate douce pendant 3 à 4 minutes à feu vif.

Déposez les dés de poulet, les cubes de courgette ainsi que le blanc des oignons (réservez le vert pour la décoration).

Faites revenir le tout pendant 2 à 3 minutes en remuant. Versez 60 cl d’eau, portez à  ébullition puis laissez cuire 15 minutes à feu doux.

Incorporez les cubes de curry. Laissez mijoter pendant 5 minutes à feu doux sans cesser de remuer afin de dissoudre les cubes de curry et de faire épaissir la sauce.

Décorez avec le vert des oignons nouveaux. Servez accompagné d’un bol de riz.

Astuce : vous pouvez évidemment varier la garniture. Par exemple, vous pouvez remplacer la patate douce par des carottes ou des pommes de terre et les courgettes par des champignons. 

En savoir plus sur le curry japonais.

Découvrez une autre recette au curry japonais : les croquettes karé korokke.

Acheter du curry japonais.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Curry japonais : pour une cuisine familiale

kare curry japonais
Curry japonais / © Laure Kié

Origine et popularité du curry Japonais

Au Japon le curry (prononcé karê au Japon) est un plat extrêmement populaire. Ce sont les britanniques qui l’ont introduit à l’ère Meji lorsque l’Inde était une colonie anglaise. Mais le curry japonais est assez différent de son cousin indien, il est plus épais, bien moins épicé et assez doux.

Son originalité gustative, par rapport aux saveurs habituelles de la cuisine japonaise, sa rapidité de préparation et son prix abordable en ont fait un classique apprécié par de nombreux japonais et une spécialité de nombreuses chaines de restauration rapide.

Préparation du curry japonais classique

Il se prépare traditionnellement avec des légumes et de la viande. Les légumes de base sont les pommes de terre, les oignons et les carottes. La viande est généralement du porc, du bœuf ou du poulet, chaque région ayant sa préférence. Il s’accompagne ensuite avec du riz, des nouilles et même du pain.

Le curry japonais se sert généralement sous trois formes principales :

  • Le karêraisu (riz au curry )
  • Le deskarê udon(nouilles de blé au curry)
  • Le karêpan (sorte de pain au curry)

Acheter du curry Japonais

Sa popularité vient sans doute de sa facilité de préparation car plus personne, ou presque, ne le cuisine soi-même. En effet, depuis les années 60, la pate de curry s’achète en bloc solide, tout préparé, que l’on mélange à une préparation de légumes et de viandes cuits à l’eau. Il suffit de réchauffer le tout, quelques minutes, pour servir un curry avec une sauce onctueuse.

Pour acheter cette préparation, il convient cependant de savoir qu’il existe différentes tablettes de curry plus ou moins épicées suivant leur nom :

Il y a le curry doux (amakuchi), le curry moyennement épicé (chûkuchi ) et le curry très épicé ( karakuchi ).

A noter que le curry étant un d’origine étrangère, il est l’un des rares plats à se manger avec une cuillère au Japon.

Quelques recettes à base de curry japonais :

Acheter du curry japonais.

 

Saké japonais : risotto au saké et au miso

Le saké japonais, ingrédient fréquemment utilisé dans la cuisine, peut facilement remplacer le vin blanc dans certaines recettes de chez nous. Ce risotto à la japonaise avec le saké et le miso en est le parfait exemple !

saké japonais en cuisine
© Laure Kié / Risotto au saké japonais et miso

Recette du risotto au saké et au miso

Ingrédients pour 4 personnes 

  • 300 g de riz japonais
  • 1 échalote
  • 10 cl de saké
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 poignée de mitsuba (ou de roquette)
  • 1 ½ cuillerée à soupe de miso
  • Poivre
  • Shichimi togarashi (épices japonaises, facultatif)

Pour le bouillon dashi

Préparez le bouillon dashi

Dans une casserole, déposez les shiitaké séchés et l’algue kombu. Versez l’eau froide. Portez à ébullition et retirez le kombu et les shiitaké. Réservez les shiitaké. Hors du feu, ajoutez la bonite séchée. Lorsqu’elle est descendue au fond de la casserole, filtrez. Gardez au chaud.

Préparez le risotto au saké japonais

Pelez et émincez finement l’échalote. Retirez le pied des shiitaké réservés. Coupez-les en lamelles. Dans une casserole, faites revenir l’échalote et les grains de riz dans 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive. Lorsque les grains de riz deviennent translucides, ajoutez les lamelles de shiitaké. Faites revenir 2 minutes puis versez le saké. Lorsqu’il s’est évaporé, ajoutez 1 louche de bouillon dashi. Faites cuire sur feu moyen jusqu’à ce qu’il soit évaporé. Ajoutez une autre louche de bouillon. Poursuivez ainsi la cuisson en ajoutant petit à petit le bouillon jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. La cuisson prend environ 20 minutes.

Finalisez

A la fin de la cuisson, ajoutez le miso, le reste d’huile d’olive et le mitsuba (ou la roquette) grossièrement émincé. Mélangez bien. Répartissez dans des assiettes creuses. Poivrez et saupoudrez éventuellement de shichimi togarashi.

Astuce : vous pouvez utiliser le kombu qui a servi à la préparation du bouillon en le coupant en fines lanières et en le faisant revenir dans un filet d’huile. Assaisonnez ensuite de sauce soja avant de déguster en condiments avec le riz.

En savoir plus sur le saké.

Acheter du saké de cuisine.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Alcool de riz japonais : le saké en cuisine

L’alcool de riz japonais, équivalent de notre vin, s’appelle le saké. Egalement connu sous le nom de « nihonshu », le saké est une boisson alcoolisée réalisée à partir de la fermentation du riz. Si le saké est surtout connu en boisson, il est également très utilisé dans la cuisine japonaise pour la réalisation de nombreuses recettes.

sake japonais, alcool de riz pour la cuisine
© Laure Kié / Saké de cuisine : alcool de riz japonais

Une boisson traditionnelle japonaise

Le saké est une des boissons alcoolisées les plus consommées au Japon, avec la bière. Mais contrairement à la bière, cet alcool de riz est intimement lié à l’histoire du Japon et est largement utilisé dans les rituels religieux. C’est également une boisson chargée de symbole et elle accompagne le repas du nouvel an.

Un accompagnement idéal des plats japonais

Issu du brassage des grains de riz, le saké titre environ 15°d’alcool, ce qui est à peine plus que le vin… à ne pas confondre, donc, avec « le saké » (ou plutôt de l’eau de vie distillée) servi dans certains restaurants asiatiques en guise de digestif ! Au Japon, le saké se boit également au cours du repas. Servi froid pour les plus fins ou chaud pour les plus corsés, cet alcool de riz se marie particulièrement bien avec la cuisine japonaise mais également avec la cuisine française.

L’alcool de riz en cuisine

Avec la sauce soja et le mirin, le saké est un ingrédient clé de la cuisine japonaise. Bien sûr, nous n’utiliserons pas le même saké que pour la boisson ! Les saké destinés à la cuisine sont généralement conditionnés (comme le mirin), dans des bouteilles en plastique. Pas de confusion possible !

Cet alcool est fréquemment utilisé dans des plats mijotés et pour la réalisation de sauces ou marinades.  Nous vous proposons deux recettes bien différentes utilisant le saké : les coques au saké et le risotto japonais.

Acheter du saké à cuisiner.

Saké : coques au saké et à la sauce ponzu

Le saké est un alcool issu de la fermentation du riz. Il peut être consommé en boisson ou utilisé en cuisine comme dans cette recette où l’association des coquillages, de la sauce ponzu et du sake donne un résultat savoureux !

fruits de mer au saké japonais
© Laure Kié / Coques au saké

Recette des coques au saké

Ingrédients pour 4 personnes 

Pour la décoration (facultatif)

  • 4 brins de ciboulette

Lavage des coques

L’étape de lavage des coques est cruciale. Versez de l’eau froide dans l’évier. Plongez-y les coques, ajoutez 50 g de gros sel. Mélangez et laissez dégorger pendant 2 heures en brassant les coquillages 5 à 6 fois. Jetez toutes les coques qui sont ouvertes, cassées ou qui flottent à la surface. Récupérez les autres en laissant bien le sable au fond de l’eau.

Cuisson des coques

Râpez le gingembre. Dans une poêle, faites chauffer l’huile végétale. Ajoutez les coques et le gingembre râpé. Versez le sake. Remuez jusqu’à ce que les coques soient ouvertes. Ajoutez la sauce ponzu. Récupérez les coques à l’aide d’une écumoire. Filtrez le jus de cuisson.

Finalisation

Ciselez la ciboulette. Déposez les coques dans un plat de service, arrosez de jus filtré et décorez de ciboulette ciselée.

En savoir plus sur l’alcool de riz japonais.

Acheter de l’alcool de riz de cuisine.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Thé vert matcha : panna cotta à la japonaise

Le thé vert matcha est connu pour son utilisation dans la cérémonie du thé au Japon. Mais il est également présent dans de nombreux desserts : glace, tiramisu, cake…En France, de plus en plus de pâtissiers incorporent cette poudre de thé vert dans leurs réalisations. Son goût légèrement amer s’équilibre avec le sucre et sa jolie couleur verte égaye les desserts.

Dessert japonais au thé vert matcha
Panna cotta thé vert matcha et sésame (porcelaine Arita)/ © Laure Kié

Recette de la panna cotta au thé vert matcha et au sésame noir

Ingrédients pour 4 à 6 personnes 

Pour la crème au thé vert matcha

  • 30 cl de crème liquide
  • 30 cl de lait
  • 1 ½ cuillerée à café de thé vert matcha
  • 80 g de sucre
  • 1 ½ cuillerée à café d’agar-agar

Pour les sablés au sésame noir

  • 75 g de farine
  • 35 g purée de sésame noir
  • 3 cuillerées à soupe de graines de sésame
  • 1 œuf battu
  • 30 g de sucre
  • 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillerée à café de levure
  • 1 pincée de sel

Pour la décoration (facultatif)

Préparez le sablé au sésame

Préchauffez le four à 180°C. Mélangez la farine, la levure, le sucre, le sel et les graines de sésame dans un bol. Dans un autre bol, mélangez l’œuf, la purée de sésame et l’huile d’olive. Combinez les ingrédients des 2 bols pour obtenir une pâte homogène (ajoutez éventuellement un peu d’eau si besoin). Etalez la pâte, coupez-la en petits carrés et faites cuire 12 à 15 min.

Préparez la crème au thé vert matcha

Dans une casserole, versez la crème et le lait. Ajoutez le sucre, le matcha et l’agar-agar. Mélangez. Portez à ébullition et faites bouillir au moins 10 secondes en fouettant sans cesse.

Finalisez les verrines

Concassez grossièrement le sablé au sésame. Répartissez-les dans es verrines, versez la crème au matcha et disposez au frais le temps de la prise (en général 1 heure).

Juste avant de servir, saupoudrez de graines de sésame et d’un brin de menthe.

Astuce : une fois ouvert, le paquet de thé vert matcha s’oxyde facilement et peut perdre sa couleur et sa saveur. Il est donc conseillé de le garder au congélateur !

En savoir plus sur le matcha

Acheter du thé vert matcha.

Une recette réalisée pour Kioko.

logo-kioko-BD

Cuisine franco-japonaise