Daifuku : les mochi à la pâte de haricot azuki

Le daifuku est une pâtisserie traditionnelle japonaise. Il s’agit de riz gluant fourré à la pâte de haricot rouge. Cette recette est très facile à réaliser et vous trouverez la farine de riz gluant et la pâte de haricot rouge, appelé « anko » en japonais dans les épiceries asiatiques ou sur internet. Vous pouvez également faire vous-même le « anko » à partir de haricots rouges « azuki » (en vente dans les magasins bio). A défaut de « anko », vous pouvez réaliser cette recette avec de la crème de marron.

les daifuku mochi au haricot rouge azuki
Daifuku mochi / © Laure Kié

Recette des daifuku mochi

Ingrédients pour 8 daifuku 

Formez des boules de pâte de haricot rouge de la taille d’une balle de golf. Réservez au réfrigérateur.

Dans un bol, mélangez la farine de riz gluant, le sucre et les 15 cl d’eau.

Chauffez de l’eau dans un cuit vapeur. Disposez le bol dans le panier vapeur, couvrez et faites cuire pendant 15 minutes. Mélangez à l’aide d’une spatule en silicone.

Déposez la fécule sur le plan de travail et versez dessus la pâte cuite. Recouvrez de fécule car elle est très collante (n’hésitez pas à en mettre beaucoup). Étalez grossièrement la pâte avec la paume de votre main et découpez-la en 8.

Prenez un morceau de pâte et étalez-la un peu plus dans le creux de votre main. Déposez une boule de pâte de haricot rouge et recouvrez-la de pâte de riz gluant. Fermez le daifuku. Procédez de même pour les 7 autres daifuku.

Pour en savoir plus sur le azuki et découvrir d’autres recettes à base de ce haricot rouge très riche en nutriments, c’est par ici : azuki.

N’hésitez pas à faire un tour sur le site de la maison du mochi qui propose de délicieux Daifuku mochi!

A paraître au mois de mai, un livre complet sur les desserts japonais!!

My Little Box Tokyo

Ce mois-ci, vous pourrez trouver quelques unes de mes recettes extraites du Grand Livre de la Cuisine Japonaise (édition Mango) dans la box Tokyo de My Little Box!

Une box emballée dans un furoshiki à réutiliser pour emballer un bento.

A l’intérieur, un petit carnet relié à la japonaise, avec les illustrations de Kanako, vous fera découvrir quelques secrets de la culture japonaise!

 

Shabu shabu ou nabe : la fondue japonaise à découvrir!

Shabu shabu, vous connaissez? Ce plat typique de la gastronomie japonaise est encore méconnu en France mais il y a tout pour plaire : convivial, savoureux, sain, esthétique… C’est une fondue où de fines tranches de boeuf (éventuellement de wagyu, le boeuf haut de gamme japonais) et des morceaux de légumes sont cuits dans un bouillon dashi. La viande et les légumes sont ensuite trempés dans des sauces (au sésame ou une sauce ponzu).

shabu shabu, la fondue japonaise au magret de canard
Shabu shabu de canard/ © Laure Kié

« Shabu shabu » est une onomatopée, comme il y en a beaucoup dans la langue japonaise, qui évoque le bruit des lamelles de viandes plongées dans le bouillon.

Il existe de nombreuses variantes de shabu shabu : au poisson blanc, à la viande de porc, au tofu… Je vous propose ici une version bien savoureuse au magret de canard!

Shabu-shabu au magret de canard

Ingrédients pour 8 personnes

La garniture

  • 2kg de magret de canard
  • 1/2 chou chinois (environ 500g)
  • 3 poireaux
  • 2 carottes
  • 1 petit daïkon (radis long blanc)
  • Quelques champignons
  • 500 g de nouilles soba
  • Quelques brins de mitsuba (ou de coriandre ciselé)

Pour le bouillon

  • 3,5l d’eau
  • 2 morceaux d’algue kombu séchée (de 10cm de longueur chacune, en épicerie asiatique ou magasin bio)
  • 2 champignons shiitakés séchés (en épicerie asiatique)
  • 1 bout de gras du canard

Pour la sauce ponzu (Ingrédients pour 50 cl de sauce – A préparer la veille)

  • 25 cl de sauce soja
  • 2 champignons shiitaké séchés
  • 10 cm d d’algue kombu séchée
  • 16 cl de jus de citron jaune et de clémentine
  • 10 cl de mirin (alcool de riz sucré)

Préparer la sauce ponzu : mettre le shiitaké séchée et le kombu dans un bocal, verser le soja et mettre au frigo pendant toute une nuit. Rajouter le reste des ingrédients le lendemain. Cette sauce ponzu peut se conserver environ 1 semaine au réfrigérateur.

Préparer le bouillon dashi : dans une casserole, disposez le kombu, le shiitaké, Versez l’eau. Laissez infuser toute une nuit. Le lendemain, portez à frémissement, laissez tiédir puis filtrez.

Préparer la garniture : coupez les poireaux en tronçons et les carottes en lamelles puis faites-les précuire 5 minutes à la vapeur. Retirer le pied des champignons et coupez-les en 2. Emincez les magrets. Coupez le chou chinois. Disposez la garniture sur des plats de service.

Préparer les soba : cuire les nouilles soba dans un grand volume d’eau pendant environ 5 minutes (ou selon les indications du paquet). Egouttez, rincez.

Déguster : portez à ébullition le bouillon sur un réchaud sur la table. Cuire la garniture et le canard au fur et à mesure dans le bouillon. Tremper dans la sauce et déguster avec un peu de coriandre. Accompagner de soba qu’on réchauffera dans le bouillon.

Astuce : Si vous manquez de temps, vous pouvez préparer le bouillon dashi le jours même en utilisant de la poudre de dashi (en vente dans les épiceries asiatiques) ou en chauffant l’eau avec les shiitakés et le kombu pour accélérer l’infusion.

Où déguster des fondues japonaises à Paris?

La meilleure adresse est incontestablement Takara, un des tout premier restaurant de la capitale : une valeur sûre! Takara, 14 rue Molière, 75001 PARIS.  TEL 01 42 96 08 38

 

Cuisine franco-japonaise